La communication non-violente (CNV) a été élaborée par le psychologue Marshall Rosenberg dans les années 70. L’idée de base est que les humains partagent les mêmes besoins fondamentaux et possèdent tous une capacité naturelle de bienveillance. L’empathie est une dimension centrale de cette approche.

C’est un outil de communication, principalement verbal, qui vise à transformer les conflits en de simples dialogues. 

Ce moyen de communication est fondé sur l’écoute de soi-même et des autres, sur l’expression des besoins et des sentiments de chacun. Ceci permet à chaque individu d’instaurer et de maintenir un dialogue ouvert dans un contexte personnel ou professionnel.